RESIDENCE DE PRODUCTION

 
 

La production de reportages documentaires pendant le festival constitue depuis la première session, une initiative fructueuse mettant en synergie divers partenaires concernés par diverses questions. Cet exercice court donne lieu à une course contre la montre puisque les images filmées pendant le festival sont traitées et restituées le soir de la clôture. Ce challenge est en général relevé par des étudiants, des novices ou des jeunes professionnels qui s'adonnent bénévolement à cette expérience car elle constitue pour eux un terrain d'apprentissage ou d’exercice. Cette année une résidence de production est proposée pour la réalisation de cinq projets par dix participants sélectionnés sur dossier.  Une résidence de pratique et de réflexion articulant approche cinématographique et recherche en sciences humaines et sociales puisque les participants seront des étudiants en anthropologie audiovisuelle et en cinéma.

Les petits métiers 
        
Il y a des métiers de tête, des métiers manuels, des métiers anciens et des métiers sans qualifications. Que l’on soit tailleur de pierre, maçon, puisatier, rémouleur, potier ou pêcheur, nous portons nos métiers en patronymes ou comme un héritage. En effet, un simple calcul suffit pour se figurer le nombre d’heures que nous passons au cours d’une vie au travail. Un nombre suffisant pour constater que nos métiers imprègnent nos vies, nos familles, nos cultures, nos sociétés. Dès lors, le travail devient identité. Tel est le thème proposé cette année pour réaliser cinq reportages ou portraits préservant la mémoire des petits métiers de Djerba

PROJETS SELECTIONNES

erreur d'image erreur d'image