HOMMAGES

 
 

Taoufik Raïs, originaire de Djerba, était aussi artiste plasticien. Son premier film, intitulé « Borgaa » a été tourné au cours des années 80. Il a également réalisé plusieurs courts métrages dont « Borj el Hout » et « Kenz Sidi Salem ». Il a été élu membre du comité directeur de l’Association de Réalisateurs de Films Tunisiens (ARFT). La chaîne de télévision tunisienne TNN a diffusé, en 2014, un reportage sur la carrière et la biographie du réalisateur Taoufik Raïs au cours de l’émission “Nikat al Hourouf el Fan”.
                              
Kalthoum Bornaz est née à Tunis. Après son baccalauréat, Kalthoum Bornaz entame une licence de lettres anglaises à la Faculté des Lettres de Tunis, puis elle est admise au concours d’entrée à l’Institut des Hautes Etudes Cinématographique, à Paris. Elle y obtient son diplôme de scripte et de monteuse, en 1968. Elle occupe ensuite dans de nombreuses productions tunisiennes et internationales les postes de scripte, 1ère assistante de réalisation et monteuse. Elle participe notamment au montage de « Vendredi ou la Vie Sauvage » de G. Vergès, « Pirates » de R. Polansky et « La Barbare » de M. Darc, et comme scripte ou assistante à la réalisation de « Les Magiciens » de C. Chabrol, « Jésus de Nazareth » de F. Zeffirelli, « Aziza » de A. Ben Ammar, « Yusra » de R. Ferchiou, « Soltane El Médina » de M. Dhouib, « Les Baliseurs du Désert » de N. Khémir. Après cette longue expérience de technicienne, elle débute une carrière de réalisatrice de courts et moyens métrages : « Couleurs fertiles » (1984), « Trois personnages en quête d'un théâtre » (1988), « Regard de mouette » (1991), « Un Homme en Or » (1993), « Nuit de Noces à Tunis » (1996). « Keswa - Le Fil Perdu » (1997) est son premier long métrage. En 2008, elle réalise « Chtar M’haba - L’Autre moitié du ciel ». Elle s’est imposée par des prix nationaux et internationaux. Elle venait de mettre le point final à l’écriture de son nouveau long métrage, lorsqu’une mort accidentelle l’a frappée dans son domicile à Tunis, le 3 septembre 2016.

erreur d'image erreur d'image